Les porte-paroles de La Manif Pour Tous !


Porte-paroles LMP

Nous sommes heureux de constater que les porte-paroles se sont enfin étoffés. Depuis le 10 décembre, se sont ajoutés à Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng, Tugdual Derville, Camel Bechikh, Philippe Brillault, Lionel Lumbroso.

Et depuis quelques heures, Béatrice Bourges est venue équilibrer et renforcer cette équipe. Tant mieux ! Nous avions publié un article sur elle, il y a quelques temps (cliquez sur son nom).

Il reste maintenant à finaliser cet ensemble, afin que l’équilibre soit véritable et réponde bien au label de La Manif Pour Tous :

– la gauche est représentée, mais pas la droite;

– les religions musulmanes et juives sont représentées, mais pas les religions catholiques, et protestantes…

Pourquoi ne pas demander à Antoine Renard, président de l’une des plus anciennes associations familiales catholiques (CNAFC) de vous rejoindre? Idem, pour Henri Joyeux, président de l’une des plus importantes associations familiales laïques, qui était à toutes nos réunions ?

L’UNITE EST EN MARCHE…BRAVO, CONTINUEZ ! ET N’OUBLIEZ PAS CIVITAS !

Famille Chrétienne a interviewé Tugdual Derville qui parle de « toutes les sensibilités »…et des banderoles !


Tugdual Derville : la Manif pour tous peut « déraciner un projet qui passe pour acquis » (1/2)

« Aucune personne ayant conscience de l’enjeu ne doit manquer ce rendez-vous. »

Le collectif de La Manif pour tous est en passe de réussir son pari d’une manifestation de masse. Malgré les pressions sur les organisateurs, la mauvaise foi médiatique et l’autisme prolongé du gouvernement. Le point avec Tugdual Derville, d’Alliance VITA, qui coordonne la mobilisation dans les régions et les associations.

Tugdual Derville à la Manif pour tous du 17 novembre. © Cyril Lepeigneux

Vous faites partie de l’organisation de la manifestation du 13 janvier. Où en êtes-vous de cette préparation gigantesque ?

Nous sommes tous sur le pont, pour gérer à la fois la mobilisation, la communication et la préparation du jour J. Localement, les trente et une associations organisatrices ne nous ont pas attendus pour prendre de multiples initiatives. Et l’organisation nationale est là pour soutenir et faciliter ce bouillonnement. Nous avons donc mis en place un organigramme complet qui couvre désormais l’ensemble des départements, accessible pour tous grâce à une carte interactive que l’on trouve sur le site www.lamanifpourtous.fr. Chaque responsable départemental est entouré d’une équipe composée de membres des mouvements qui mobilisent – ou de simples citoyens – avec une répartition des tâches : tractage, communication en ligne, organisation des transports, trésorerie, etc. Se montent simultanément des systèmes de transports par car, train, ou covoiturage, pendant que de nombreux Franciliens ouvrent leurs maisons pour accueillir les manifestants venus de loin. Tout cela est également accessible au travers du site Internet. Au plan local, se multiplient les tractages de façon massive et ouverte pour que toutes les sensibilités de la résistance au projet gouvernemental soient largement représentées dans les rues de Paris le 13 janvier 2013. Quatre millions de tracts et cinquante mille affiches ont déjà été imprimés. Grâce à Internet, nous devons réussir en quelques semaines ce qui prenait, il n’y a pas si longtemps, de nombreux mois. Je suis personnellement émerveillé de l’engagement et de l’inventivité des milliers de bénévoles, qui travaillent nuit et jour dans les « soutes » de La Manif pour tous à Paris ou en régions. Voilà pour la mobilisation.

Dans le même temps, l’équipe nationale de La Manif pour tous se concentre sur la préparation des défilés (accueil, gestion des flux…) et de l’animation (banderoles, panneaux, slogans, etc.) pour le jour J, et ça aussi, c’est un gigantesque travail.

Quels sont les indices qui permettent aujourd’hui de pronostiquer – comme le font les RG – que le 13 janvier sera une « manifestation monstre » ?

Attention ! En fantasmant sur certains chiffres, on risque de se faire piéger. Les manifestations régionales du 17 novembre ont constitué la plus importante mobilisation depuis de longues années dans les grandes villes telles que Paris ou Lyon. C’est un acquis dont nous partons, avec l’ambition, bien sûr, de faire nettement mieux. Tout le reste ne serait qu’élucubration. Je dois simplement vous dire que les atermoiements du président de la République autour de l’objection de conscience des maires, puis de la procréation artificielle ont encore dopé la mobilisation, nous sommes donc confiants. Aucune personne ayant conscience de l’enjeu ne doit manquer ce rendez-vous.

Le débat semble s’être durci, au point que vous avez demandé une protection policière. Vous sentez-vous réellement menacé ?

Personnellement, pas. C’est plutôt Frigide Barjot et Xavier Bongibault qui concentrent le plus d’attaques personnelles. De façon toujours lâche et le plus souvent anonyme. Xavier Bongibault surtout a déjà été molesté et a reçu de multiples menaces de viol. Frigide a pour sa part porté plainte pour diverses diffamations touchant sa vie familiale. Ce qui me frappe en tant que débatteur attentif à maintenir un climat de paix, c’est que notre résistance au mariage et à l’adoption par deux personnes de même sexe est interprétée par nos opposants, sans aucun recul, comme un signe de haine. Cela me paraît très révélateur de leur refus d’accepter certaines limites : comme s’il ne devait y avoir aucun frein à des revendications aussi sensibles que celle du droit à l’enfant. En ce qui concerne les rassemblements qu’Alliance VITA avait organisés le 23 octobre 2012, dans soixante-dix villes de France, pour placer l’enfant au cœur de ce débat, nous déplorons qu’en certains endroits les pouvoirs publics aient laissé des contre-manifestants nous provoquer au cœur même de nos rangs. Certains slogans ou panneaux des partisans du projet de loi, sous couvert d’ironie vont jusqu’à l’appel au meurtre ! « Un hétéro, une balle ; sa famille, une rafale ». Nous aimerions que les médias dénoncent avec fermeté ces discours. Imaginez ce qu’on dirait si l’équivalent était affiché dans nos rangs. Nous le contesterions immédiatement.

Des manifestants de La Manif pour tous du 8 décembre à Lille ont même enduré sans riposter des crachats. Ils ont été exemplaires. Nous ne voulons pas céder pas à ce type de provocation ; mais ce n’est pas parce que nous sommes paisibles que nous ne méritons pas de protection : nous demandons donc aux forces de l’ordre d’assurer notre liberté de manifester reconnue par la Constitution. L’ampleur du défilé pacifique du 17 novembre, qu’ils reconnaissent avoir sous-estimée, fait que désormais ils nous prennent au sérieux. Nous travaillons donc étroitement avec les forces de l’ordre pour sécuriser le jour J, pour tous.

La manifestation se veut aconfessionnelle et apolitique. Cela veut-il dire que les catholiques devront mettre leur croix ou leur col romain dans leur poche ?

Bien sûr que non ! Attention à ne pas entretenir de malentendu sur ce point : le mariage civil, le statut de la famille et la filiation sont des questions qui concernent tous les Français, croyants ou incroyants, de gauche ou de droite, et d’ailleurs indépendamment de leur orientation sexuelle. Nous avons bien vu qu’il y avait un piège à laisser croire que c’est un sujet « catholique ». Il suffit de voir la liste des associations : les catholiques y ont leur place, mais cette liste témoigne de la diversité des sensibilités et croyances ; les sept porte-parole actuels de La Manif pour tous, parmi lesquels le musulman Camel Bechikh, le juif laïc Lionel Lumbroso et la militante de gauche Laurence Tcheng, en sont le signe. Parmi les croyants, il y aura des catholiques, des protestants, des orthodoxes, des juifs, des musulmans. Et bien sûr des personnes qui ne se revendiquent d’aucune religion. « Pour tous », c’est bien notre réponse citoyenne au slogan du « mariage pour tous » par lequel ce projet voulait s’imposer. Cependant, il ne s’agit aucunement d’effacer les signes personnels de croyance ou de statut. Frigide Barjot a même invité, avec son humour habituel, toutes les professions (dans lesquelles elle inclut les vocations religieuses !) à venir « en tenue », ce qui n’interdit pas d’y ajouter un zeste de couleur pour enjoliver le tout, la Manif étant bleu, blanc, rose ! Sérieusement, il ne s’agit pas de faire de cette manifestation une procession religieuse. Cela ne serait pas cohérent ni avec son objectif, ni avec toutes les sensibilités présentes.

Craignez-vous une récupération politique de la part de l’UMP ? Sur le positionnement de fond de la manifestation la présence d’un char gay ou l’évocation d’une « homo-éducation » ne brouillent-ils pas le message ? Retrouvez ici la suite de l’interview de Tugdual Derville : La Manif pour tous peut « déraciner un projet qui passe pour acquis » (2/2)

La manifestation du 13 janvier s’organise…J-10 !


Dernière ligne droite avant le 13 janvier 2013 !

13jan_01

Du côté du Collectif La Manif Pour Tous, trois cortèges sont organisés :

– le premier partira de la porte d’Italie, dans le XIIIe arrondissement,

– le second de la porte Maillot dans le XVIIe arrondissement,

– le troisième de la place Denfert-Rochereau dans le XIVe arrondissement.

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site.

Civitas

Du côté de Civitas et des chrétiens traditionnels un seul rendez-vous est prévu : au Jardin du Luxembourg. Pour en savoir plus cliquez ici.

Comme vous le savez notre mouvement travaille depuis les 17 et 18 novembre pour l’UNITE !

Certaines informations reçues nous font part de tractations ou de tentatives pour que le Collectif de La Manif Pour Tous et celui de Civitas se rejoignent. Pour ne pas être taxée une nouvelle fois de « désinformation », nous vous communiquons cette information qui relate les échanges du 29 décembre entre l’un des porte-paroles de La Manif Pour Tous Lionel Lumbroso, et notre porte-parole :

« …Et bien d’accord pour tout faire pour faire vivre l’esprit d’unité, d’autant que notre mouvement est aussi un laboratoire de cohésion nationale retrouvée. J’ai poussé ces derniers jours avec quelques autres pour qu’on trouve un accord de dernière minute avec « les mouvements ne marchant pas avec nous », pour une arrivée ensemble au CdM banderolles abaissées (après les avoir brandi sur leur parcours), mais ça a paru finalement un peu compliqué et un peu tard. Il n’en reste pas moins qu’il n’est pas question de cultiver plus longtemps la dissension dans nos rangs, bien sûr….

Au 13, Antoine et les Tourtereaux, pour gagner ! »

ALORS A QUAND CETTE UNITE RETROUVEE?

POURQUOI N’ACCEPTEZ-VOUS PAS CIVITAS ? A CAUSE DE LEURS CONVICTIONS RELIGIEUSES, DE LEUR FOI, DE LEURS BANNIERES?

Nous invitons tous les membres du comité de pilotage, dont nous devrions faire partie (suite à l’invitation faite par Virginie Tellenne (Frigide B), le 9 décembre dernier, restée sans suite ?), à se poser en vérité cette question : est-ce que l’unité ne vaut pas une concession que serait celle d’accepter toutes les banderoles et toutes les bannières?

Que le bon sens l’emporte ! Nous sommes en 2013, prenons de bonnes résolutions : oeuvrons pour l’unité, sans exception. La Manif Pour Tous, ne le sera qu’à cette condition…

« Qu’ils soient UN !

Et pour y parvenir, lisons l’extrait suivant que nous diffusons de l’interview de Tugdual Derville par Famille Chrétienne devrait permettre d’avancer et de conclure positivement et rapidement maintenant sur le sujet. Ce n’est pas de la désinformation !

Question de Famille Chrétienne : La manifestation se veut aconfessionnelle et apolitique. Cela veut-il dire que les catholiques devront mettre leur croix ou leur col romain dans leur poche ?

IMG_3318

Tugdual Derville, le 23 octobre 2012 à l’Arche de la Défense de Paris , lors de la première manifestation contre le « mariage pour tous »

Réponse de Tugdual Derville :  Bien sûr que non ! Attention à ne pas entretenir de malentendu sur ce point : le mariage civil, le statut de la famille et la filiation sont des questions qui concernent tous les Français, croyants ou incroyants, de gauche ou de droite, et d’ailleurs indépendamment de leur orientation sexuelle. Nous avons bien vu qu’il y avait un piège à laisser croire que c’est un sujet « catholique ». Il suffit de voir la liste des associations : les catholiques y ont leur place, mais cette liste témoigne de la diversité des sensibilités et croyances ; les sept porte-parole actuels de La Manif pour tous, parmi lesquels le musulman Camel Bechikh, le juif laïc Lionel Lumbroso et la militante de gauche Laurence Tcheng, en sont le signe. Parmi les croyants, il y aura des catholiques, des protestants, des orthodoxes, des juifs, des musulmans. Et bien sûr des personnes qui ne se revendiquent d’aucune religion. « Pour tous », c’est bien notre réponse citoyenne au slogan du « mariage pour tous » par lequel ce projet voulait s’imposer. Cependant, il ne s’agit aucunement d’effacer les signes personnels de croyance ou de statut. Frigide Barjot a même invité, avec son humour habituel, toutes les professions (dans lesquelles elle inclut les vocations religieuses !) à venir « en tenue », ce qui n’interdit pas d’y ajouter un zeste de couleur pour enjoliver le tout, la Manif étant bleu, blanc, rose ! Sérieusement, il ne s’agit pas de faire de cette manifestation une procession religieuse. Cela ne serait pas cohérent ni avec son objectif, ni avec toutes les sensibilités présentes. […]

ACCUEILLONS DONC LA SENSIBILITE DE CIVITAS ET DES CHRETIENS TRADITIONNELS…ET POURQUOI PAS DE LA DROITE !

TOUS UNIS A PARIS LE 13 JANVIER 2013 !

Feu vert pour les banderoles et les bannières !!!


EL_07

C’est une très bonne nouvelle qui tombe à pic et qui vient conclure un travail de longue haleine que nous avons mené avec d’autres associations et mouvements participants à l’organisation de la manifestation du 13 janvier 2013 : c’est officiel, vous pouvez venir avec vos banderoles et vos bannières.

La seule condition : qu’elles ne soient pas homophobes ! Mettez en avant vos associations et mouvements, le Mariage, l’Enfant et la Famille. Cela ne devrait pas être compliqué.

Comme en 1984 : les rues de Paris, les 4 cortèges seront colorés et pavoisés aux couleurs de la Famille ! Tant mieux !

Nous remercions tout particulièrement Tugdual Derville, Délégué général de Alliance Vita, le Professeur Henri Joyeux, Président de Familles de France, et Alain Escada, Président de Civitas d’avoir oeuvré, avec nous, en ce sens !

LE 13 JANVIER, LA FRANCE LIBRE ET FRATERNELLE, LA FRANCE DE L’EGALITE ET DE L’ALTERITE, LA FRANCE COLOREE ET PAVOISEE MARCHERA DANS L’UNITE ET LA DIVERSITE…LA VICTOIRE EST AU CHAMP DE MARS…

ET DANS LES URNES : N’OUBLIONS PAS NOS ELUS QU’IL FAUT ENCORE CONVAINCRE !

TOUS A PARIS LE 13 JANVIER 2013…VENEZ EN FIN DE MATINEE…NOUS NE SERONS PAS SEULS 😉

Tugdual Derville sur le grill de Hondelatte…


Interview du 16 décembre 2012 de Tugdual Derville (Alliance Vita) par Hondelatte sur Numéro23 HD (Hondelatte Dimanche)

Bravo Tugdual Derville…Pas facile de passer sur le grill des chroniqueurs.

Merci de vous engager autant dans le combat pour sauver le Mariage, l’Enfant et la Famille !

Conférence de presse de La Manif Pour Tous : c’est parti !


Frigide Barjot, avec qui nous avons été en entretien téléphonique hier pour faire le point sur les différentes initiatives contre le « mariage pour tous », nous a invité à la rejoindre pour la conférence de presse de La Manif Pour Tous.

Rendez-vous ce matin, à 9h00, devant l’hôtel de ville de Paris. Tout un symbole : le maire de Paris est un homosexuel de gauche : Bertrand Delanoë, et l’hôtel de ville est bien entendu le lieu où sont officiés les mariages.

Nous étions une dizaine d’associations et de mouvements à avoir répondu présent : Frigide Barjot, fondatrice du collectif « Pourl’Humanitédurable.com », Xavier Bongibault, président de « Plus gay sans mariage », Laurence Tcheng, porte-parole de « la Gauche pour le mariage républicain », Camel Bechikh, président des Fils de France (musulmans), Lionel Lumbroso, président de « David&Eugenia » (juifs), Roland Hureaux(Humanisme et dialogue), Jérôme Brunet (Appel des professionnels de l’enfance), Laurent Michelin (Tous pour le mariage), Tugdual Derville (Alliance Vita), Mlanao Nourdine (CNDR), Marie-Thérèse Hermange (ancien député européen que nous avions rencontré il y 15 ans lors du PACS) et…nous.

Il y avait aussi un élu : le maire du Chesnay, Philippe Brillault.

Ordre du jour : la manifestation du 17 novembre. Nous y participerons et nous allons travailler à sa réussite (nous y travaillons déjà !).

Le message que nous voulons faire passer : nous redisons notre opposition pacifique au projet de loi le « mariage pour tous  » et nous manifesterons cette opposition le 17.

Nous vous invitons à vous mobiliser et à mobiliser autour de vous vos amis, vos familles, vos réseaux.

Le 17 novembre, soyons nombreux à lancer un appel clair au gouvernement :

  • OUI au Mariage, l’union d’un homme et d’une femme
  • OUI à l’Enfant, fruit de cette union
  • OUI à la Famille
  • NON au « mariage pour tous »
  • NON à l’enfant « objet du droit »…

Nous demandons dès-à-présent solennellement que le gouvernement propose à l’Assemblée Nationale et au Sénat lors d’un Congrès que soit inscrit dans la Constitution : « Le mariage est l’union d’un homme et d’une femme. »

Pour en savoir plus, cliquez sur La Manif Pour Tous !

Ce diaporama nécessite JavaScript.