Mauvaise nouvelle, nous venons de l’apprendre : la PMA ne figurera pas dans le « mariage pour tous »…


C’est une mauvaise nouvelle, car la pma ne figurant pas dans le projet de loi le « mariage pour tous », permet à celui-ci d’être mieux marketé, et donc de passer plus facilement à l’Assemblée Nationale et au Sénat fin janvier et début février.

Même si, comme vous le lirez plus bas l’inter-LGBT est « très déçue« , apparemment, ils l’auront au bout du compte leur pma : la Ministre déléguée à la Famille est en pleine préparation d’une loi sur la Famille qui l’incluera…Reculez pour mieux sauter?

La PMA réapparaitra dans une autre loi prévue avant la fin du premier semestre 2013. Ils sont malins au gouvernement, à gauche, et dans les lobbies : ils ont compris qu’il fallait diviser pour régner.

Montrons-leur que nous gagnerons parce que nous avons été unanimes, et non pas anonymes…Nous étions des millions et unis !

C’est pour cela qu’il nous faut être des millions le 13 janvier 2013, c’est pour cela qu’il nous faut être unis; et, c’est pour cela qu’il nous faut travailler auprès des élus (députés et sénateurs) afin qu’ils soient plus nombreux à dire NON.

POUR L’HEURE LES PARLEMENTAIRES POUR LA FAMILLE QUI S’OPPOSENT AU « MARIAGE POUR TOUS » NE SONT PAS ASSEZ NOMBREUX (213).

IL FAUT ÊTRE LE DOUBLE AVANT LA FIN DU MOIS DE JANVIER !

TOUS A PARIS, UNIS, LE 13 JANVIER 2013 !!!

Source : Le Monde

Les députés PS ne déposeront finalement pas d’amendement pour inclure la procréation médicalement assistée (PMA) dans le projet de loi sur le mariage homosexuel, cette question devant être intégrée au futur projet de loi sur la famille, ont indiqué plusieurs d’entre eux mercredi 9 janvier.

« C’est fait, le groupe a accepté le report », a ainsi affirmé Olivier Faure, ce qu’ont confirmé d’autres participants à la réunion du groupe. Cette décision intervient quatre jours avant une manifestation nationale, contre le mariage gay, que les organisateurs annoncent d’ores et déjà d’ampleur.

« LA DISCUSSION A ÉTÉ ASSEZ ANIMÉE »

Fin décembre, le président des députés PS, Bruno Le Roux, avait annoncé le dépôt d’un amendement au projet de loi ouvrant la PMA aux couples de femmes sans exclure d’intégrer cette question dans un autre texte. Ce point divisait le groupe et 27 députés avaient demandé à ne pas figurer parmi les cosignataires de l’amendement.

Olivier Faure a assuré que la décision des députés avait été « adoptée par consensus ». « La discussion a été assez animée. Certains ont évoqué cela comme un recul, mais ils sont restés minoritaires », a-t-il ajouté. L’amendement PMA sera inclu dans le projet de loi sur la famille prévu en mars, a-t-il précisé.

L’INTER-LGBT TRÈS « DÉÇUE »

L’Inter-LGBT s’est déclarée très « déçue » et a dit « ne pas comprendre » la décision des députés PS. « Nous sommes très déçus et déplorons les pressions probables du gouvernement sur les parlementaires pour qu’ils ne déposent pas cet amendement alors qu’il s’agit d’une question d’égalité tout simplement », a déclaré Nicolas Gougain, le porte-parole du principal interlocuteur du gouvernement sur l’homosexualité.

Le projet de loi sur la famille, qui pourrait inclure la PMA, annoncé pour mars, ne reste qu’une annonce et « rien ne garantit que cela se fasse » , a-t-il ajouté. « Le débat, avec une parole homophobe décomplexée, devient de plus en plus dur à vivre pour les homosexuels, pour les familles. Et là, on en reprend pour plusieurs mois », a regretté M. Gougain.

Good news : à gauche, la pma vit ses dernières heures…Bientôt le retrait ;-)


Source : Le Parisien

A gauche, la procréation crée toujours des tensions
Les députés écologistes Noël Mamère et Sergio Coronado ont accusé samedi le gouvernement de «jouer les honteuses» à propos du projet de loi sur le mariage homosexuel et de «louvoyer» en ce qui concerne notamment la procréation médicalement assistée (PMA). «Rarement un gouvernement aura autant louvoyé sur un projet de loi dont il avait pris l’engagement, ont-ils écrit dans un communiqué. L’opposition farouche du gouvernement à l’accès à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes le conduit aujourd’hui à faire des annonces précipitées et des promesses de Gascon.»

Selon eux, «l’annonce d’un futur texte sur la famille (Ndlr, jeudi, par Jean-Marc Ayrault, programmé en mars) est une tentative grossière de tordre le cou au pouvoir d’initiative parlementaire sur l’accès à la PMA notamment». Les parlementaires écologistes annoncent qu’ils déposeront pour leur part «des amendements pour améliorer les textes, notamment sur la PMA», lors de la discussion du projet de loi à l’Assemblée nationale à partir du 29 janvier.

Le chef de file des député PS Bruno Le Roux, qui plaidait pour un amendement sur la PMA lors du débat sur le mariage homosexuel, et avait obtenu sur la question la majorité de son groupe, a laissé entendre que l’amendement PS pourrait être abandonné. Ce qui ne pourra qu’apporter un peu d’eau au moulin de ses alliés récalcitrants.

En route vers la pma, la gpa, la polygamie…bref la destruction de la famille


Les députés socialistes se sont prononcés en ce sens par 126 voix contre 61 et 9 abstentions, lors d’un vote à main levée mercredi matin. Ils montrent divisés sur la question avant l’arrivée du débat sur le mariage gay fin janvier dans l’hémicycle.

Le débat sur la Procréation Médicale Assistée divise les socialistes. Les députés PS déposeront finalement un amendement sur la PMA lors de la discussion du projet de loi sur le mariage gay et l’adoption fin janvier. Ils se sont prononcés en ce sens par 126 voix contre 61 et 9 abstentions, lors d’un vote à main levée lors d’une réunion du groupe qui compte 277 membres et 18 apparentés. L’amendement socialiste proposera donc d’offrir la possibilité d’une PMA aux couples d’homosexuelles. Jusqu’ici, la PMA est réservée à des raisons médicales.
Toutefois, dans ce débat, rien n’est encore définitif. Le président du groupe socialiste, Bruno Le Roux, a précisé à la mi-journée que les députés PS allaient « continuer le dialogue » avec le gouvernement pour déterminer dans quel texte législatif la PMA doit être incluse. « Nous pensons que c’est dans ce texte qu’il sera le mieux mis en oeuvre mais si le gouvernement nous propose un autre texte avec un échéancier, nous sommes prêts à continuer la discussion », a dit Bruno Le Roux. En clair, le groupe met la pression sur le gouvernement pour proposer rapidement une loi bioéthique permettant alors d’inclure la PMA.
Hollande laisse le groupe PS agir La réunion du groupe PS mercredi matin n’a guère duré qu’une heure, Bruno Le Roux ayant souhaité passer rapidement au vote. La veille déjà, le groupe PS avait consacré une réunion sur le sujet qui avait duré plus de deux heures et demie, donnant lieu à des « débats passionnés » en présence des deux ministres, Christiane Taubira pour la Justice et Dominique Bertinotti pour la Famille.  Alors que le gouvernement a strictement limité son projet de loi au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, clamait depuis plusieurs semaines qu’il avait « bon espoir » d’intégrer l’amendement sur la PMA.

Source sur TF1 News