Ils sont devenus fous : les partisans du « mariage » gay en direct…ou presque !


Source : LEXPRESS

A noter que cette source est augmentée par nos commentaires !

Ils iront jusqu’au bout de leurs folies : les partisans du « mariage » gay manifestent comme promis aujourd’hui.

Feront-ils jeu égal avec nous? On dirait que non…

Retour en arrière

15h38 :

Les francs-maçons « interobedienciels » sont venus manifester aussi.

Commentaires des Tourtereaux : les francs-maçons de plus en plus dans les coulisses du pouvoir se montrent en plein jour ! Le projet de loi et l’engagement 31 du candidat Hollande sortiraient de leur obédience…Bouh 

Les francs-maçons sont à la manif...
Les francs-maçons sont à la manif… – R.Karayan
L'Express

15h37 :
Commentaires des Tourtereaux : Etonnantes ces FEMEN qui manifestent pour le « mariage » gay. Il est normal que le pouvoir en place accueille avec largesse celles qui viennent de l’Est et qui sont recherchées par la justice de leurs pays. Elles seraient certainement les premières volontaires à louer ou vendre leur ventre pour produire des BB dans l’usine de Pierre Bergé. La France accueille des religiophobes…
C’est normal 😦
Les Femen.
Les Femen. – R.Karayan
L'Express

15h33 : Raphaele Karayan, envoyée spéciale à la manifestation, continue son récit sur Twitter:

Raphaele Karayan, envoyée spéciale à la manifestation, continue son récit sur Twitter.
Raphaele Karayan, envoyée spéciale à la manifestation, continue son récit sur Twitter. – DR
L'Express

15h29 : Au sujet de l’adoption par des couples homosexuels, lisez ce témoignage: un hétéro raconte la lenteur et la complexité des démarches pour parvenir à adopter un enfant. Pour lui, c’est un « garde-fou » bien assez solide pour écarter, selon lui, les couples instables… hétéros ou homos. « L’adoption, qu’on soit homo ou hétéro, est un combat »

Commentaires des Tourtereaux : retirons le projet de loi « mariage pour tous » et réformons le droit de l’adoption pour l’ouvrir exclusivement au couple (homme-femme) stable !

 

15h24 : Niels, 32 ans, néerlandais« J’habite en France depuis un an et j’ai été très surpris quand j’ai su que le mariage gay n’était pas encore autorisé ici. En Hollande ça fait 12 ans que les couples homo peuvent se marier! »

Commentaires des Tourtereaux : attention au piège, légaliser le « mariage » gay n’est pas une norme, n’est pas normal. Seulement 11 ou 12 pays sur 197 (selon l’ONU) l’ont fait. Et c’est tant mieux. Le mariage entre l’homme et la femme est LA NORME MONDIALE 🙂

Niels, 32 ans, néerlandais
Niels, 32 ans, néerlandais – Cécile Casciano
14h53 :

« Nous nous attendons à moins de monde car il est difficile de mobiliser pour une cause, mais il est important d’avoir une majorité au Parlement pour voter ce texte »

Roselyne Bachelot

Commentaires des Tourtereaux : En tout cas, si vous êtes moins nombreux (ce qui est le cas), vous devriez en tirer toutes les conséquences logiques. Mais il est vrai, qu’avec le scandale de la grippe A vous avez un mal fou à vous taire à tout jamais…Sans parler de vos essais médiatiques. La soupe est trop bonne !

L'Express

14h51 : Roselyne Bachelot, ancienne ministre UMP de la Santé est aussi à la manifestation pour le mariage gay.

Roselyne Bachelot, ancienne ministre UMP de la Santé est aussi à la manifestation pour le mariage gay.
Roselyne Bachelot, ancienne ministre UMP de la Santé est aussi à la manifestation pour le mariage gay. – DR
Commentaires des Tourtereaux : le soleil est trompeur, il vous aveugle si vous le regardez en face ! En conscience, vous devriez fermer les yeux et voir la réalité et la vérité en face ! Le soleil est cependant naturel. Il n’est ni homo, ni hétéro. Il est tout simplement naturel : comme l’humanité, comme la famille humaine construite à partir de l’union de l’homme et de la femme.
Touchez pas à la famille !
L'Express

14h39 : La « banderole » en fil d’étendage de l’association des parents gays et lesbiens.

La "banderole" en fil d'étendage de l'association des parents gays et lesbiens.
La « banderole » en fil d’étendage de l’association des parents gays et lesbiens. – R.Karayan

Plus de 45 000 !


diapositive11.jpg

Vous êtes plus de 45 000 a avoir visité notre site www.lestourtereaux.com !

Nous vous envoyons des dizaines de milliers de MERCIS !

Nous en profitons pour remercier toutes les personnes, hommes et femmes, qui sont à l’origine de cette réussite.

Et principalement pour la partie design : Caroline !

La bataille continue…N’oublions pas le 29 janvier 2013

Rendez-vous sur :

@lestourtereaux

www.facebook.com/lestourtereaux2012

Antoine Renard écrit aux Tourtereaux


Antoine Renard

Chers amis,

Les Français sont venus en nombre de toute la France dire leur opposition au projet de loi « ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe ».

Quelle réponse ont-ils obtenu ?

Leur mobilisation a été qualifiée de consistante. La commission des lois a commencé à travailler comme si de rien était. Le président de la République a rejeté hier toute idée de référendum et confirmé qu’il « tiendrait son engagement » d’ouvrir le mariage à tous les couples.

Cette situation n’est pas à la hauteur de la mobilisation des Français, de votre mobilisation. Elle n’est pas à la hauteur des enjeux.

Le chef de l’Etat doit le savoir, il ne peut pas simplement renvoyer au Parlement sa responsabilité dans ce qui divise la société et bouleverse une institution républicaine.

Nous appelons solennellement chacun à le lui écrire, par courrier manuscrit (qui n’a pas besoin d’être affranchi) , en quelques mots.

Voici une proposition de trame : http://www.afc-france.org/societe/questions-de-societe/le-mariage-en-debat/1411-monsieur-le-president-de-la-republique

N’hésitez pas à relayer autour de vous pour que, à travers chaque courrier, l’élan de dimanche dernier continue.

Bon courage !

Antoine Renard

BRAVO MONSIEUR LE PRESIDENT POUR TOUT LE TRAVAIL ACCOMPLI DEPUIS DES ANNEES SUR LE SUJET, ET POUR VOTRE MOBILISATION NATIONALE !

BRAVO POUR LA GRANDE ET BELLE REUSSITE DU 13 JANVIER 2013 !

Tirons les leçons de 1984, il n’est pas trop tard !


Source : slate

En 1984, deux millions de personnes étaient descendues dans la rue et la gauche avait dû retirer son projet de loi sur l’école. A propos du mariage homosexuel, le front se reforme entre la gauche et l’Eglise, soutenue par une partie de la droite. Mais la situation n’est pas la même.

Manifestation pro-mariage pour tous durant la gay pride parisienne de 2012. REUTERS/Mal Langsdon– Manifestation pro-mariage pour tous durant la gay pride parisienne de 2012. REUTERS/Mal Langsdon –

Le 24 juin 1984, deux millions de personnes manifestaient dans les rues de Paris contre le projet de loi Mauroy-Savary, créant un service unique et laïque de l’éducation, intégrant de fait l’enseignement libre (à 90% catholique) et fonctionnarisant ses maîtres. Cette démonstration parisienne avait été précédée de grands rassemblements régionaux auxquels avaient personnellement participé les évêques. Cette mobilisation avait fait reculer le gouvernement. Le président de la République, François Mitterrand, avait retiré son projet de loi.

A voir les réactions suscitées aujourd’hui par le projet de loi sur le mariage homosexuel et l’adoption par des couples de même sexe, qui a été adopté mercredi 7 novembre, on peut se demander si le scénario de 1984 —succès d’une mobilisation catho et recul du gouvernement— n’est pas sur le point de se reproduire.

André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a déclaré à Lourdes le 3 novembre, en ouverture de l’assemblée plénière des évêques qu’il préside, qu’il ne découragerait pas les manifestations (dont certaines sont prévues les 17 et 18 novembre), mais n’y participerait pas, ni en prendrait l’initiative. Il a appelé les «chrétiens» à saisir leurs élus par des lettres personnelles, mais encouragé ceux qui le désirent à «utiliser les moyens d’expression qui sont ceux d’une société démocratique», c’est-à-dire à manifester. Il a ajouté que l’élection de François Hollande et le succès de la gauche aux législatives ne constituaient pas un «blanc-seing» pour toutes les réformes de société. Le ton est monté dans sa dénonciation du projet de loi qu’il a qualifié de «supercherie»: «Ce ne sera pas le mariage pour tous, mais le mariage de quelques-uns imposé à tous».

Analyses, tribunes, témoignages: notre dossier sur le mariage pour tous

La gauche a immédiatement répliqué, montrant que le spectre de la défaite de 1984 face à l’Eglise n’était pas effacé. Elle considère que les propos du chef de l’épiscopat sont une grave atteinte à la laïcité. Le député Erwann Binet, futur rapporteur socialiste du projet de loi à l’Assemblée, reproche aux évêques de «vouloir imposer leur vision de la famille à la société». Le député écologiste Denis Baupin accuse le cardinal André Vingt-Trois de «faire pression sur les élus de la République pour les empêcher de donner les mêmes droits à tous les citoyens». Député de Paris, Jean-Marie le Guen dénonce, de son côté, «le retour en arrière choquant de l’Eglise catholique, retour vers un fondamentalisme qui pose problème». Au PS, le porte-parole David Assouline estime enfin que «l’Eglise sort de son rôle».

Seul Manuel Valls, ministre de l’Intérieur —et des Cultes—, avait déclaré la semaine dernière, en visite à Rome, qu’«il est logique et légitime que l’Église expose son point de vue comme tous les autres acteurs de la société favorables ou opposés à ce mariage. Les positions de l’Église catholique sont normales et utiles.»

Une partie de la droite soutient la position de l’Eglise. «Vision humaniste et anthropologique», dit Valérie Pécresse, ancienne ministre: «Nous ne sommes pas favorables au mariage homosexuel, non pas parce que nous sommes hostiles à la reconnaissance de l’amour des couples homosexuels, mais parce que le projet touche à la filiation et que nous ne voulons pas voir disparaître la référence au père et à la mère dans le Code civil». De son côté, Christian Jacob, président du groupe UMP de l’Assemblée, annonce que la droite, revenue au pouvoir, abrogerait la loi sur le mariage homosexuel adoptée par la gauche.

«Parent A» et «Parent B»

Ainsi retrouve-t-on le climat des batailles laïques dont l’histoire de France est familière. Le précédent de 1984 ne s’applique pourtant pas à la situation actuelle. L’enjeu était alors la liberté pour tout parent d’élève d’inscrire leur enfant dans l’établissement de leur choix. L’enseignement catholique touchait deux millions d’élèves, 150.000 enseignants et de puissantes associations de parents. L’opposition de droite et du centre était alors unanime et avait fait sienne cette revendication à la liberté. Elle avait récupéré et politisé les manifestations. C’est précisément la politisation du débat sur le mariage homosexuel que redoute aujourd’hui l’épiscopat français, autant qu’on a pu le mesurer, début novembre, lors de son assemblée plénière de Lourdes.

Il ne s’agit plus cette fois de défendre un droit qui, pour l’école, avait été acquis par deux siècles de luttes entre le camp laïque et le camp catholique. Il s’agit de protéger sa conception de la famille fondée sur la réalité sexuée de l’existence humaine et la reconnaissance du rôle d’un père et d’une mère, bien distinct, dans l’éducation de leur enfant. Aucun responsable de l’Eglise n’imagine aujourd’hui sérieusement faire descendre sur ce sujet deux millions de personnes dans les rues.

L’épiscopat n’exclut pas de faire changer la position du gouvernement, mais entend se situer d’abord dans un rôle de «veilleur et d’éveilleur de consciences». Il se place au niveau des enjeux fondamentaux, conteste une vision de l’être humain qui ne reconnaît pas la différence sexuelle, se défend de revendiquer un quelconque «privilège confessionnel» et réclame un débat national pour que les Français soient clairement informés de ce qui est en train de se préparer.

Et si André Vingt-Trois a bien employé le mot de «supercherie», c’est pour dénoncer l’illusion d’un accord de l’opinion sur un projet en apparence généreux et égalitaire, qui dissimule en fait que «l’on va changer le mariage de tout le monde».

Le président des évêques de France s’inquiète en particulier des conséquences dans le Code civil du droit à l’enfant pour les couples de même sexe: «A-t-on demandé aux citoyens s’ils étaient d’accord pour ne plus être “le père” ou “la mère” de leur enfant et ne devenir qu’un parent indifférencié: parent A ou parent B», comme le prévoit le projet de loi? En Espagne, où la loi existe déjà, on dit «parent 1» et «parent 2»! C’est cet argument qui trouve aujourd’hui le plus d’écho dans l’opinion catholique. «On neutralise la paternité et la maternité dans une fonction parentale abstraite, déplore Hippolye Simon, archevêque de Clermont-Ferrand. Doit-on perdre le droit d’être considérés comme père ou mère d’un enfant sous prétexte d’égalité avec les personnes de même sexe qui se seront mariés?».

Des éclaircissements sont attendus dans la rédaction du projet de loi. L’Eglise accentue sa pression, mais si on assiste à un début de politisation, on est encore loin de l’humeur belliqueuse et des menaces mutuelles de 1984.

Henri Tincq

CE QU’IL FAUT RETENIR : ON EST ENCORE LOIN DE L’HUMEUR BELLIQUEUSE ET DES MENACES MUTUELLES DE 1984…

N’AYONS PAS PEUR ! AVANCONS AU LARGE…

LE PRINTEMPS DES CITOYENS DE FRANCE COMMENCE A BOURGEONNER !

NOUS NE LÂCHERONS RIEN, NOUS IRONS JUSQU’AU BOUT…ET S’IL FAUT ÊTRE BELLIQUEUX, NOUS LE SERONS. LE PRINTEMPS ARABE NOUS A PRECEDE !

SOYONS LIBRES ! ET LIBERONS LA FRANCE DE CE JOUG COMMUNAUTARISTE ET TOTALITAIRE QUI BAILLONNE NOTRE DEMOCRATIE.

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, ALTERITE !

Après le Printemps Arabe, le Printemps des Citoyens de France !


100_9035Selon certaines sources officieuses qui émaneraient de l’intérieur de l’Etat : nous étions hier près de 1,3 millions de manifestants hier à Paris en comptant les 4 cortèges ! Ces chiffres ont été vérifiés par nos soins.

Un peu de calcul élémentaire : il faut compter 50 000 manifestants par heure et par cortège (hormis Civitas qui a eu 50 000 manifestants en tout).

Soit le calcul suivant : 50 000 X 3 X 8 (heures de manifestations) = 1 200 000. Il faut ajouter à ces 1,2 million les 50 000 de Civitas et les manifestants qui se sont réunis sur toute la France et en Europe qui étaient près de 40 000. CQFD.

NE MENTEZ PAS AVEC LES CHIFFRES : ILS VOUS RATTRAPERONT QUOIQU’IL ARRIVE

Alain Escada que nous avons joint par téléphone est heureux des « 50 000 manifestants » qui ont rejoint le collectif Civitas. Il est prêt à rejoindre La Manif Pour Tous : « Oui, je suis prêt à rejoindre La Manif Pour Tous en fonction de l’agenda, car il sera quasiment impossible de faire lever une nouvelle fois ces centaines de milliers de Français avant la fin du mois de janvier. »

C’est une bonne nouvelle !

Nous avons essayé de joindre Virginie Tellenne (Frigide Barjot) sur son portable, mais impossible de l’avoir en direct. Elle déclarait ce matin sur Radio Notre Dame, qu’elle était prête à une nouvelle mobilisation. Nous avons joint Antoine Renard, porte-parole de La Manif Pour Tous pour lui demander quelle était la prochaine étape : « travailler davantage auprès des élus…et une prochaine mobilisation aura lieu car le gouvernement doit vraiment nous écouter. »

A tous de jouer! De notre côté nous continuons ce travail de l’unité. Il a porté ses fruits, puisqu’avec d’autres nous avons réussi à faire en sorte que le nombre de porte-paroles soit démultiplié : des 3 porte-paroles du 17 novembre, ils étaient hier dix. Il manquait juste : Xavier Breton, Président de l’Entente Parlementaire, Henri Joyeux, Président de Familles de France et Alain Civitas, Président de Civitas !

13 porte-paroles pour le 13 janvier 2013, cela sonnait bien !

Prochaines étapes : écrire aux députés et sénateurs. Et préparer la prochaine  mobilisation que nous souhaitons Européenne, cette fois-ci, à Paris : nous serons 3 millions. Nous sommes déjà en rapport avec de grosses associations en Espagne et en Italie…

Comme le Printemps Arabe, le Printemps des Citoyens de France arrive, préparez-vous !!! Invitez 10 copains la prochaine fois…

LA VICTOIRE EST DEVANT NOUS 😉

OUI IL VA CALER !

100_9099

Rendez-vous ce jour sur le parvis des Droits de l’Homme pour dire NON au « mariage pour tous » !


Oui, nous vous devons rendez-vous à 12h00 aujourd’hui sur le parvis des Droits de l’Homme au Trocadéro, à Paris,  pour dire NON au « mariage pour tous ».

  • Nous dirons NON au « mariage » LGBT.
  • Nous dirons NON à l’adoption d’enfants par les LGBT.
  • Nous dirons NON à la pma et gpa ouvertes aux LGBT.
  • Nous dirons NON aux attaques contre le Mariage, institution qui unit un homme et une femme.
  • Nous dirons NON aux attaques contre l’Enfant, qui devient de plus en plus instrumentalisé, et demain marchandisé : l’homofiliation n’existe pas. Ne touchez pas à l’Enfant, ne touchez pas à la filiation.
  • Nous dirons OUI à la Vie qui surgit de l’union de l’homme et de la femme.
  • Nous dirons OUI au Mariage qui unit cet homme et cette femme.
  • Nous dirons OUI à l’Enfant fruit de cette union : protégeons le plus faible !
  • Nous dirons OUI à la Famille, cellule fondatrice de notre société.
  • Enfin, nous demanderons au Président de la République, François Hollande, à son Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, et à son gouvernement de ne plus attaquer les fondements de notre société, de protéger le Mariage, et de RETIRER SINE DIE le projet de loi « mariage pour tous »…

TOUS A PARIS, CE JOUR LE 15 DECEMBRE 2012, A 12H00 AVEC LES MAIRES POUR L’ENFANCE, ET LES TOURTEREAUX

La fronde continue ce 8 décembre 2012 : plus de 25 000 personnes disent NON au « mariage pour tous » !


Les manifs du 8 décembre 2012
Les Tourtereaux étaient présents lors de ces manifestations du 8 décembre 2012 qui ont réuni plus de 25 000 personnes dans cinq villes !

« Un papa, une maman, y a pas mieux pour un enfant », ces mots scandés résument bien notre état d’esprit : nous voulons le meilleur pour nos enfants !

Combien de manifestants ?

Les chiffres se bousculent et s’opposent : selon la police nous étions près de 13 000. Selon nous: plus de 25 000 !

A Bordeaux, nous étions plus de 15 000 (7 000 selon la police). A Lille plus de 7 000 (3 500 selon la police). A Nancy, au Mans et à Reims : plus de 2 500.

Nous avons rencontré des opposants à nos manifestations : les militants et sympathisants du lobby LGBT nous suivent à la trace.

En tout, ils ont réuni 2 500 personnes.

Les Tourtereaux présents dans ces manifestations ont appelé à la mobilisation générale : « parce qu’il s’agit d’un véritable combat qui oppose une minorité membre de l’INTER-LGBT à l’immense majorité des Français opposée au « mariage pour tous », nous devons nous mobiliser massivement et demander le retrait du projet », estime le porte-parole du mouvement.

« Nous redisons de façon apaisée mais avec conviction et détermination que ce projet de loi est mauvais pour la France, il est mauvais pour tous les Français. Nous défendons et protégeons le Mariage qui est l’union d’un homme et d’une femme, l’Enfant qui est le fruit de cette union, et la Famille qui est la cellule fondatrice de notre société. Notre société, notre monde ne va pas bien : il est en dépression, il est en crise, il a perdu ses repères. N’ajoutons pas à la crise économique et financière, une crise sociétale, une crise de civilisation. Et ne mentons pas à notre humanité : elle existe parce qu’au départ il y a un homme et une femme. Elle s’est développée par l’homme et par la femme. Ne mentons plus aux enfants : ils ont besoin d’un papa et d’une maman. Alors qu’il existe bien une filiation, il n’existe pas d’homofiliation. Et prononcer ce mot, le revendiquer, l’imposer, le légiférer est une aberration anthropologique…Avec « le mariage pour tous » le Président de la République soumis à un lobby communautariste remet en question gravement l’équilibre de notre société en proposant un modèle de couple et de famille artificiel, utopique.
Nous demandons le retrait de ce projet de loi. RETRAIT !« 

LE 13 JANVIER LES TOURTEREAUX SERONT DES MILLIONS A DIRE NON…MOBILISEZ-VOUS !