100 000 euros : envoyez votre chèque de 10 centimes à Bertrand Delanoë…ou pas !!!


Monsieur Delanoë a donc envoyé une facture de 100 000 € TTC à La Manif Pour Tous. Cette facture devrait couvrir les dégâts occasionnés sur la pelouse du Champ-de-Mars par le million de manifestants réuni le 13 janvier 2013 pour dire NON au « mariage pour tous ».

En réalité, les services comptables de la Mairie de Paris ont envoyé la fameuse facture à la Préfecture de Paris, qui normalement doit se retourner contre les organisateurs, La Manif Pour Tous.

Qui va payer ? (le diaporama ci-dessous est une fiction…ou pas !)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Combien ça coûte ?

Après un bref calcul, ce coût revient à 44 centimes par mètre carré endommagé. Ce qui reste assez raisonnable, compte-tenu des charges sociales qui devraient représenter 80% du coût global. Mais tous les mètres carrés des 22 hectares du Champ-de-Mars ont-ils subi des dégats ?

D’autres questions sont en droit d’être posées aux services techniques de la Mairie de Paris :

  • un premier état des lieux préalable à l’occupation du Champ-de-Mars par La Manif Pour Tous a-t-il été réalisé, en bonne et due forme, avant le 13 janvier 2013 ?
  • cet état des lieux a-t-il été signé par les parties prenantes ?
  • un état des lieux  de fin d’occupation du Champ-de-Mars par La Manif Pour Tous a-t-il été également réalisé?
  • cet état des lieux a-t-il été signé par les parties prenantes ?
  • les dégradations ont-elles été constatées par huissier; et à quoi correspondent exactement les 100 000 euros de remise en état ?

Attendons les réponses de la Mairie de Paris avant d’envoyer quoique ce soit à la Mairie de Paris, il n’est pas besoin de nous précipiter en la matière, bien au contraire 😉

A votre bon coeur…

Si tous les dégâts sont avérés et justifiés, et s’ils n’ont toujours pas été réglés nous conseillerions à chaque manifestant d’envoyer ou pas un chèque de 10 centimes d’euro (0,10 €) à la mairie de Paris, accompagné d’un courrier de circonstance (demandez un reçu).

L’intérêt d’une telle action serait de  :

  • montrer que nous avons de l’humour sur un tel sujet;
  • montrer que nous sommes d’honnêtes citoyens;
  • montrer que nous sommes responsables jusqu’au bout…

Ci-dessous le modèle de courrier (établissez le chèque à l’ordre du Trésor Public, et mentionnez au dos « quote-part du manifestant du 13 janvier 2013 : remise en état de la pelouse du Champ-de-Mars« ).

Hôtel de Ville de Paris

Place de l’Hôtel de Ville

75196 Paris cedex 04

Objet : quote-part de participation au règlement de la facture de 100 000 euros

Monsieur le Maire de Paris,

Permettez-moi de participer en tant que citoyen ayant eu l’honneur et la joie de manifester, le 13 janvier 2013, avec plus d’un million de personnes, contre le projet de loi « mariage pour tous », au règlement de la facture d’un montant de cent mille euros (100 000 €) que vous avez adressée dernièrement, via la Préfecture de Paris, aux organisateurs, La Manif Pour Tous.

Je comprends, après confirmation et justification par vos services, que la pelouse du Champ-de-Mars ait été abimée par les manifestants; c’est pourquoi, je vous envoie ce chèque de dix centimes d’euro (0,10 €) en règlement de ma quote-part de participation aux frais de remise en état. Je vous prie de bien vouloir établir à mon nom un reçu fiscal. 

Dans cette attente, et en espérant que vous ayez changé d’avis sur le « mariage pour tous » et que vous ayez retrouvé le bon sens qui définit le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme, je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire de Paris, Bertrand Delanoë, l’expression de mes sentiments les plus courtois et les plus républicains.

Votre signature

François Fillon parle du « bouleversement de la filiation »…


Ce diaporama nécessite JavaScript.

François Fillon a invité ce matin, le mercredi 14 novembre, Les Tourtereaux à venir l’écouter sur RTL.

Il était interviewé par Jean-Michel Aphatie, pour qu’il réagisse à la première conférence de presse donnée par François Hollande la veille.

Après les questions économiques, Jean-Michel Aphatie reprend les propos du Président Hollande sur le « mariage » gay : « le mariage des homosexuels nous le ferons et si la droite revient au pouvoir, quand elle reviendra au pouvoir elle ne le défairera pas… »

Réponse de François Fillon : « pour moi, il y a deux sujets : il y a le mariage entre deux hommes, deux femmes, il y a la reconnaissance de leur amour, il y a les questions juridiques qui s’y attachent. Je n’ai pas d’hostilité à cette question là. Le problème c’est l’adoption et c’est le bouleversement de la filiation, le changement du code civil avec le changement de l’appellation des parents. Si on est philosophiquement hostile à cette réforme, on ne peut pas dire qu’on reviendra au pouvoir et qu’on n’y touchera pas. Il faudra trouver le moyen de régler la question de l’adoption, et la question de la filiation et faire en sorte qu’il n’y ait aucune possibilité d’aller vers la procréation assistée… »

« Je demande qu’on organise un débat public sur cette question… »

Pour François Fillon les manifestations qui sont organisées sur le sujet ne sont pas suffisantes : « ce n’est pas suffisant parce que l’opinion publique n’est pas à jour des conséquences de ce texte. Moi, j’ai indiqué que, si j’était élu Président de l’UMP, plutôt que d’aller manifester, j’organiserai un grand débat public dans chaque département, en faisant venir des hommes et des femmes qui sont des spécialistes de ces questions de la famille, de tous les bords… »

François Fillon ne participera pas aux prochaines manifestations des 17 et 18 novembre. Et c’est bien dommage.

Car c’est maintenant qu’il faut mobiliser toutes celles et tous ceux qui s’opposent au projet de loi « le mariage pour tous ». Après ce sera trop tard. Non seulement ce sera trop tard, mais revenir sur un projet de loi qui aurait été voté par le Parlement est quasiment impossible. D’ailleurs la droite n’est pas revenue sur les 35 heures !

Cette position de l’ancien Premier Ministre manque de courage et de réalisme.

Ce qui est certain :

  • François Hollande ne reviendra plus sur ce projet de loi;
  • les manifestations (sauf si nous sommes des millions…) n’y changeront rien;
  • le vote au Parlement est quasiment acquis (sauf si la fronde des élus de gauche grossie de façon significative)…

Bref, il nous reste une seule chose à faire : à nous barrer !

Mais non, pourquoi être aussi pessimiste?

Allez courage, mobilisons-nous massivement les 17 et 18 novembre. Soyons des millions à dire NON AU « MARIAGE POUR TOUS » 😉

 

Les lobbies homosexuels accusent Gérard Longuet…


Mais que s’est-il donc passé hier, mercredi 30 octobre dans l’après-midi, sur le plateau de l’émission « Preuves par trois », diffusée par Public Sénat? Gérard Longuet aurait adressé un bras d’honneur pendant le générique de fin de l’émission à destination des homosexuels. La communauté LGBT a tout de suite réagi et accuse Gérard Longuet d’injures…Enquête.

Cette émission qui dure une quarantaire de minutes est présentée par la journaliste Perrine Tarneaud. Elle interroge l’ancien ministre de la Défense sur des sujets d’actualité politique :

  • les 35 heures (qui est d’actualité après le dérapage de Jean-Marc Ayrault qui a dit dans un premier temps que le sujet « n’était pas tabou »; puis, qui s’est rattrapé par la suite à l’Assemblée Nationale aujourd’hui en disant qu’il ne reviendrait pas sur les 35h);
  • la communication du premier ministre (« il s’expose trop au risque de fragiliser le président de la République »);
  • la compétitivité;
  • le rôle de l’Assemblée Nationale, de l’Exécutif;
  • les élections internes de l’UMP;
  • le Front National;
  • le mariage gay…

Sur le mariage gay : Gérard Longuet soutient François Fillon

« Je soutiens François Fillon. Il a dit qu’il était républicain et qu’il appliquerait la loi. Il y a des problèmes de conscience qui ont été reconnus aux médecins, d’autres professions qui ont le droit d’avoir des cas de conscience qui les exonère de mettre en oeuvre des mesures. Après tout, les maires peuvent eux aussi demander à en bénéficier. Je crois que les journalistes en ont un ? ».

« Le mariage pour tous » : cela veut dire quoi ?

« Le mariage est limité, il n’est pas pour tous. Cette conception du mariage, qui au fond repose sur le refus de la différence sexuée, l’homme, la femme; c’est un débat qui concerne d’abord les convictions de chacun. Il se trouve que le droit civil les a entérinées. Je pense que ceux qui s’expriment aujourd’hui avec le plus de force, ce sont ceux qui depuis plusieurs millénaires, je pense au Grand Rabbin, Gilles Bernheim, ou bien aux évêques de France qui ont réfléchi à ces questions…

Ce n’est pas parce qu’on est politiquement majoritaire que l’on doit mépriser des convictions de fond qui se rattachent à des valeurs permanentes. »

Bras d’honneur : la récupération honteuse des lobbies gays…

« L’émission était terminée et j’apprends que l’Algérie demande à la France qu’elle fasse repentance des crimes du colonialisme« , a expliqué Gérard Longuet, contacté par BFMTV. Le geste qui s’ensuit s’avérait donc être une réponse à cette requête.

« C’était un mouvement d’humeur« , a ajouté l’ex-ministre, qui précise : « Je ne renie rien« .

Le sujet est clos, un autre s’est ouvert : celui du colonialisme. Nous refermons vite cette polémique.

Cette polémique et cette récupération hasardeuse nous invite à la prudence : les partisans du « mariage pour tous » n’ont pas d’états d’âme.

Nous saluons le courage du ministre. Et nous demandons au gouvernement et aux partisans du mariage gay de ne pas « mépriser les valeurs permanentes » de la France.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Copyright Public Sénat

Après Thomas et Copé, voici Fillon : selon le fondateur de gaylib, la victoire de Fillon à la présidence de l’UMP serait une « catastrophe » !


Encore un qui bouscule et dérange les lignes bien huilées de la propagande des partisans du « mariage pour tous ». C’est maintenant au tour de François Fillon, ancien premier ministre de la France, et candidat à la présidence de l’UMP, de faire barrage au projet.

Emmanuel Blanc, le fondateur de Gaylib, mouvement homosexuel proche de l’UMP, a déclaré le 27 octobre, que l’élection de François Fillon à la présidence de l’UMP « serait une catastrophe pour les gays et les lesbiennes de ce parti« .

Il faut que le tsunami contre le « mariage pour tous » submerge toutes les digues des partisans !

Ils l’ont dit !


Lors de leur face-à-face du jeudi 25 octobre dans « Des paroles et des actes », sur la 2, Jean-François Copé et François Fillon ont été très clairs : ils ont dit NON au projet de loi Taubira, ils ont dit NON au « mariage pour tous ».

François Fillon a été le premier à répondre à la question posé par les journalistes : « Si la loi Taubira était votée célébrerez-vous des mariages homosexuels ?« .

Avant de répondre à la question, il a tout d’abord évoqué le fait que ce projet n’était pas du tout opportun : « le gouvernement n’aurait pas dû ouvrir le débat au moment où la crise fragilise notre société… » et il s’est dit opposé au mariage gay.

Par contre « en tant que Républicain, si la loi passe, je l’appliquerai… » Il célébrerait donc des mariages gays. Rappelons qu’il n’est pas élu maire (il est député de Paris). Afin de bien marquer son opposition, il ajoute afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïtés :

« Ce n’est pas un texte sur lequel je considère qu’il ne faut pas revenir lorsqu’il y aura une alternance. Parce que sur un sujet comme celui là, on ne peut pas considérer qu’une fois le texte voté, les choses sont acquises« .

Quant à Jean-François Copé, il a dit clairement qu’il ne célébrerait pas de mariages gays, en précisant que « des adjoints qui ne sont pas opposés le feront ».

Certains commentateurs ont dit que la droite n’était pas à l’aise. Les réponses de Jean-François Copé et de François Fillon le sont pourtant !

Faudrait-il aller jusqu’à la désobéissance civile si la loi passée? Certains élus (à lire dans la rubrique Face-à-face) y pensent déjà…

Les Tourtereaux saluent le courage des uns et des autres : ne trahissez pas vos convictions profondes ! Défendez-les, défendez le Mariage, l’Enfant et la Famille !