Good news, l’Angleterre n’est pas la France : le Premier ministre anglais est seul face au « mariage » gay !


Oui, c’est une très bonne nouvelle, dont les médias Français parlent peu ou pas du tout. Nos correspondants de Londres, nous en ont fait part : le 5 février 2013, l’Angleterre aura droit elle aussi au débat sur le « mariage » gay.

Cependant pour le gouvernement en place, les choses ne sont pas aussi faciles qu’en France. Le Premier ministre, David Cameron, est actuellement à une véritable opposition à l’intérieur même de son propre parti : 2/3 des députés n’en voudraient pas !

C’est une bonne nouvelle pour nous Français qui voyons les articles du projet de loi « mariage pour tous » être adoptés à l’Assemblée nationale : le premier article (le plus important puisqu’il légalise le mariage entre deux personnes du même sexe) l’a été hier.

David CameronLe Premier ministre britannique David Cameron – AFP

Le Premier ministre britannique David Cameron devrait être confronté à une importante fronde au sein de son Parti conservateur lorsqu’il présentera mardi à la Chambre des Communes un projet de loi introduisant le mariage homosexuel, affirment samedi les médias britanniques.

Ce ne sont pas seulement les députés Tories, à la tête de la coalition gouvernementale aux côtés des Libéraux démocrates, qui s’opposent à ce texte, mais aussi les militants de base, estiment les quotidiens.

Entre 130 et 200 députés conservateurs sur 303 ne soutiendront pas le projet de loi qui doit être débattu pour la première fois mardi à la Chambre des Communes, selon la presse. Et le Times cite des députés lui ayant assuré que de nombreux militants rendent leur carte du parti pour marquer leur désapprobation.

L’Institut de sondages ComRes pour le compte du Daily Telegraph révèle que, sur un échantillon de 2.000 personnes interrogées ayant dit avoir voté pour les Tories en 2010, 20% étaient prêts à voter de nouveau pour eux aux prochaines législatives, mais ne le feraient pas « si le gouvernement légalisait le mariage entre personnes du même sexe ».

ComRes ajoute que 62% de l’ensemble des électeurs considèrent que la principale motivation de David Cameron dans cette affaire est de donner une image « branchée et moderne » des Conservateurs.

Pour ne rien arranger, le projet de mettre en place une réduction d’impôt pour les couples mariés, une promesse de campagne de David Cameron, ne sera pas intégré au budget annuel présenté le mois prochain, rapportent samedi les médias britanniques.

Cet allègement fiscal, qui devait faire économiser en moyenne 150 livres par an aux couples mariés, a été présenté par plusieurs députés comme une possible compensation pour leur vote en faveur du mariage homosexuel, affirment certains médias.

Selon une source gouvernementale, cet allègement fiscal ne figurera pas au budget 2013-2014 centré « sur la croissance économique », mais il sera bien mis en place pendant la législature de l’actuel gouvernement. « Il faut que nous remettions en ordre notre économie afin de gagner les prochaines élections et le mariage gay n’est pas d’actualité », a estimé l’ancien ministre de la Jeunesse Tim Loughton.

Pour le député David Burrowes, « les sympathisants des conservateurs ne s’attendaient pas à ce que le gouvernement divise le parti, la nation, l’Eglise, l’Etat et le mariage, et ils ne l’oublieront pas facilement ». Au 10 Downing Street, on assure que David Cameron « croit fermement qu’il s’agit de la meilleure chose à faire et qu’il encouragera bien sûr les autres à voter en faveur du projet ».

David Cameron a annoncé mi-décembre son intention de soumettre au Parlement début 2013 un projet de loi autorisant le mariage homosexuel civil. Ce texte maintiendra cependant le caractère illégal d’une telle union au sein de l’Eglise anglicane, religion majoritaire au Royaume-Uni, pays où, depuis 2005, les couples de même sexe peuvent s’unir dans le cadre de partenariats civils.

SOURCE AFP