Bertrand Delanoë fait des prédictions…


Bertrand Delanoë est le maire socialiste de Paris. Il est homosexuel et n’a pas peur de s’afficher. Il est au sein du parti socialiste celui qui est le plus avant-gardiste et le plus militant dans la reconnaissance des droits des homosexuels. Il est en quelque sorte le cheval de Troie des lobbies gays, et facilite la vie de ceux en France qui ne représente pas 1% de la population.

Lors de son intervention sur i>TELE, le 29 octobre, il a prédi que dans cinq ans, Jean-François Copé, UMP, qui est contre le « mariage pour tous » se raviserait et admettrait qu’il s’est « trompé« .

« La droite française est toujours en retard« , a commenté l’élu parisien sur i>TELE, en évoquant la bataille du Pacs. « Ils ont hurlé, hurlé, hurlé » et « puis quelques années après, ils s’aperçoivent que ces réformes courageuses que fait la gauche finalement, ça fait progresser toute la société« .

Monsieur Delanoë est toujours dans le mirage, l’utopie. Prenons-le aux mots et devenons-nous tous homosexuels…Nous verrons alors ce que deviendra la France : elle n’existera plus dans trois générations…EVITONS CELA A LA FRANCE.

Que les homosexuels soient libres de leurs droits et de leurs devoirs est une chose, qu’on leur donne les mêmes droits que les hétérosexuels en est une autre. L’homofiliation n’existe pas, et deux homosexuels n’ont jamais naturellement fondé un foyer, une famille. Ils ne pourront jamais procréer. L’égalité ne peut exister en la matière. Respectons la nature ! Soyons écologique !

Espérons que Delanoë avoue un jour et nous fasse cette confidence : « oui, les homosexuels sont forcément différents des hétérosexuels. Se marier pour eux était un non-sens. Et adopter des enfants encore plus. Je regrette tout mon combat pour le « mariage pour tous ». Cela ne veut rien dire, finalement. Et cela aurait eu des conséquences graves pour notre société« .

La vérité sur les chiffres : adoption, PACS, et homoparentalité


Selon une étude réalisée par l’Institut National d’Etudes Démographiques, par l’INSEE :

  • Sur 4308 enfant adoptés en 2010, en France, plus de 80% sont issus de l’adoption internationale. Et selon l’INED : moins de 1% sont des « couples » homosexuels.
  • Sur les 200 000 PACS signés en 2010, les homosexuels ne représentent que 4,5%.
  • Seul 1 « couple » homosexuel sur 10 seraient parents.
  • Il y aurait en France entre 20 000 et 40 000 enfants éduqués par des couples homosexuels.

Cette information provient des AFC. Pour lire la suite et en savoir plus, cliquez ici

Face-à-face : pour ou contre ?


Dans cette page nous présentons les arguments de personnes qui sont pour le mariage gay, l’adoption d’enfants par les couples homosexuels, et la procréation médicalement assistée. Nous leur opposons nos arguments.

LE FACE A FACE DU 24 OCTOBRE 2012

De Gilles Bon- Maury  : La France est à la traîne.

« Légaliser le mariage pour tous c’est adresser également un message à nos voisins, belges, hollandais, espagnols ou portugais, dont le mariage n’est pas  reconnu en France parce qu’ils sont deux époux ou qu’elles sont deux  épouses. Il est temps de rattraper ce retard qui plonge la France dans  le passé. Autrefois à la tête du combat pour les libertés individuelles  avec la reconnaissance du pacs, la France est désormais à la traîne. »

Les Tourtereaux répondent à Gilles :

« Non, la France n’est pas à la traîne. A la traîne de quoi et de qui ? Non, la France est encore souveraine en matière civile. Elle doit faire attention à ne pas tomber dans le piège de ressembler, de copier les rares pays : 10 dans le monde (sur 200), qui ont légalisé le mariage gay, et l’adoption d’enfants par les couples homosexuels. Sans se lasser, il faut dire et redire, il faut répéter que l’enfant nait uniquement de l’union d’un homme et d’une femme. Le mariage c’est l’institution fondatrice de la famille, de notre société. Le mariage c’est l’union d’un homme et d’une femme. Il ne faut pas oublier les droits de l’enfant : l’enfant a droit à la vie. Né d’un père et d’une mère, il a droit à grandir avec son papa et sa maman ou avec un papa et une maman. Nous n’oublions pas pour autant les familles monoparentales et les familles qui ne peuvent pas avoir d’enfants. L’Etat doit leur venir en aide, prioritairement. Au nom de quoi, de quelle législation, de quelle mode, imposerions-nous à la société le mariage de deux hommes, de deux femmes, le changement de notre code civil, du livret de famille ? Ne cassons pas la chaîne de notre humanité. Avec Les Tourtereaux, protégeons le Mariage, l’Enfant et la Famille »

Retrouvez aussi ces échanges sur Newsring  : http://www.newsring.fr/societe/55-pour-ou-contre-le-mariage-gay/599-la-france-est-a-la-traine