François-Xavier Bellamy, le jeune élu qui monte : « Mariage gay : il n’y a pas de clivage générationnel »…


Source : Direct Matin

F.-X. Bellamy : « Mariage gay : il n’y a pas de clivage générationnel »
François-Xavier Bellamy jeudi matin, place du Palais Bourbon à Paris
[DR / B. Masson Regnault]

Maire-adjoint de Versailles, professeur de philosophie, 27 ans, François-Xavier Bellamy anime le collectif « Justice pour tous » à l’origine d’un appel aux parlementaires sur la question du mariage homosexuel. Il a été reçu jeudi matin par Erwann Binet, rapporteur du projet de loi.

Votre entretien avec Erwann Binet n’était pas prévu dans son planning d’auditions. Dans quelles circonstances cette rencontre a t-elle été organisée ?

La publication de notre appel aux parlementaires le 4 décembre dernier dans Libération a été décisif. Signé par 1000 jeunes de moins de 20 ans, nous l’avons envoyé aux parlementaires, et nous avons écrit à Erwann Binet pour lui remettre l’appel en mains propres. Il nous a rappelé le jour-même et s’est montré très ouvert. Nous lui avons remis le texte et exposé nos motivations. Nous voulions d’abord casser le cliché suivant lequel les personnes d’un certain âge, par conservatisme, seraient hostiles au mariage gay, tandis que les jeunes y seraient largement favorables. Il n’y a pas de clivage générationnel.

Pourquoi êtes-vous hostile au projet de loi ?

Sur l’environnement, l’économie et la finance, les élus ont déjà joué aux apprentis-sorciers avec les résultats que l’on connaît. Nous ne voulons pas que l’on poursuive l’expérience avec la famille. Notre génération est la plus exposée à la crise et pour nous la famille demeure un repère décisif. Face à la précarité généralisée, on a besoin de la stabilité de la famille fondée sur l’union d’un homme et d’une femme.

Humainement, comment s’est passé le contact avec Erwann Binet ? Les adversaires du mariage gay lui reprochent souvent sa partialité.

Non, le contact s’est très bien passé et Erwann Binet s’est montré bienveillant. Il nous a écoutés. Nous verrons s’il nous a entendus. Mais le dialogue a été respectueux, franc et libre. Il a reconnu qu’il pouvait y avoir une opposition fondée au mariage gay, s’appuyant sur des arguments qui sont tout sauf homophobes.

Avez-vous évoqué la question de l’accès à la PMA pour les couples lesbiens sur lequel le Parlement pourrait se prononcer également ?

Nous en avons parlé brièvement. Erwann Binet considère que le législateur doit accompagner les évolutions de la société, alors que nous considérons au contraire qu’il doit fixer des repères. Mais sur cette question de la PMA, notre rencontre n’a rien amené de neuf au débat…

Pour lire la suite : cliquez ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s