Jean-Frédéric Poisson, député-maire et membre de l’Entente parlementaire, répond aux Tourtereaux !


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonjour,

J’ai bien reçu votre message concernant le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels, et je vous en remercie chaleureusement.

Comme vous le savez, je m’engage énergiquement pour la défense de la famille et de l’intérêt de l’enfant. Je suis un membre actif de l‘Entente parlementaire sur la Famille, qui s’est mise en place récemment à l’Assemblée et qui regroupe à ce jour plus de 200 parlementaires : http://parlementairespourlafamille.fr/

Nous avons lancé l’opération 100 jours, 100 débats, pour organiser des réunions publiques dans toutes les circonscriptions sur ce sujet. Face à une réforme d’une telle ampleur, le débat est indispensable et souhaité par la majorité des Français.

J’ai également fait le choix d’appeler à l’organisation d’un référendum sur ces questions, seule manière d’associer largement au débat et au vote l’ensemble de nos concitoyens. Si le débat n’était organisé que dans l’enceinte du Parlement, il n’y aurait aucun débat national sur ce sujet pourtant essentiel. N’hésitez pas, vous aussi, à signer la pétition pour exiger un référendum et à la diffuser largement : http://www.referendum-officiel.fr/

Croyez bien que je poursuivrai mon combat en faveur du respect de la famille et du droit de l’enfant à avoir un père et une mère, et que je ne cesserai de réaffirmer publiquement des choses essentielles :

  • La différence des sexes est constitutive de notre humanité et est l’un des fondements de notre société.
  • Le mariage n’a pas vocation à officialiser l’amour, mais à pérenniser l’engagement d’un homme et d’une femme à fonder une famille, et pour protéger le lien qui existe entre le père et l’enfant. Accorder le mariage à deux personnes de même sexe, c’est donc le dénaturer et le vider de son sens.
  • Transformer le mariage pour le rendre accessible aux couples homosexuels, c’est ouvrir la porte à de nombreuses dérives, qui remettront en cause de nombreux aspects de notre société.
  • L’enfant n’est pas un objet de droit : il naît de la relation entre un homme et une femme, et il est nécessaire, pour structurer sa propre personnalité, qu’interviennent auprès de lui père et mère. Le bien de l’enfant doit primer sur le désir d’enfant de ceux qui souhaiteraient être parents. Nous ne pouvons accepter l’instauration d’un droit des adultes à l’enfant, au détriment du droit de l’enfant.  En effet, les partisans du mariage entre personnes de même sexe veulent l’égalité des droits des adultes en ignorant celle des enfants, qui ont le droit d’être éduqués, dans l’altérité, non par de simples éducateurs, mais par des parents.
  • Ce projet de loi concerne toute la société car il instaure un véritable changement de civilisation en institutionnalisant le Genre pour tous. Toute référence à la sexuation et la filiation est effacée : voulons-nous vraiment que les mots de « père » et « mère » soient remplacés par le neutre « parents » (on parle de « parent 1 » et de « parent 2 »), et les mots «  épouse » et «  époux » par « époux » ? Cette négation des différences n’est pas sans rappeler les projets totalitaires de construction d’un homme nouveau.

Aujourd’hui,  je vous appelle à interpeller toutes les personnes qui s’opposent à la destruction de notre société, tous les élus, et plus particulièrement les maires, qui pourraient être sanctionnés par la justice s’ils refusaient de célébrer ces mariages, à faire entendre leur voix pour défendre l’enfant et la famille.

J’ai moi-même affirmé dans les medias que je refuserais de célébrer un mariage entre personnes de même sexe.

En espérant pouvoir compter sur vous dans mon combat en faveur de la famille et plus particulièrement des droits de l’enfant, je vous prie de recevoir mes sincères et cordiales salutations.

M. Jean-Frédéric POISSON

Député de la 10ème circonscription des Yvelines – Secrétaire national UMP

Assemblée Nationale

126 rue de l’Université – 75 007 PARIS

Publicités

Une réflexion au sujet de « Jean-Frédéric Poisson, député-maire et membre de l’Entente parlementaire, répond aux Tourtereaux ! »

  1. Bravo pour votre engagement ! J’aime beaucoup vos argument, surtout celui-ci :

    Ce projet de loi concerne toute la société car il instaure un véritable changement de civilisation en institutionnalisant le Genre pour tous. Toute référence à la sexuation et la filiation est effacée : voulons-nous vraiment que les mots de « père » et « mère » soient remplacés par le neutre « parents » (on parle de « parent 1 » et de « parent 2 »), et les mots « épouse » et « époux » par « époux » ? Cette négation des différences n’est pas sans rappeler les projets totalitaires de construction d’un homme nouveau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s