Un papa. Une maman. On ne ment pas aux enfants.


La journée de manifestation organisée hier, le 23 octobre, par l’association Alliance Vita a été riche en évènements et en participants ! Du vrai buzz…

Dans plus de 60 villes des dizaine de milliers de personnes ont manifesté contre le projet de loi TAUBIRA, « le mariage pour tous ».

Nous avons particulière suivi la manifestation qui avait lieu à La Défense, près du CNIT, devant l’Arche. Joli nom, pour une telle manifestation !

A midi, des centaines de personnes se rassemblent : d’un côté des hommes habillés en noir, et de l’autre côté des femmes habillés en blanc. Tous tiennent une pancarte rose sur laquelle est inscrite : « Un papa. Une maman. On ne ment pas aux enfants.« 

Il est vrai que ce spectacle d’une foule assise (environ 3 000 selon nous, et 4 000 selon la police) est étonnant sur cet esplanade de tours en béton et en verre. un spectacle inhabituel qui attendait les salariés descendus de leurs tours à la Défense, et tous les autres passants sillonnant l’esplanade. Jeanne à 65 ans, elle est grand-mère, elle nous explique sa motivation : « Notre société va mal. En pleine crise économique, il faut lui donner des raisons d’espérer. Avec la loi Taubira, le gouvernement nous donne des raisons de désespérer. Nous avons besoin d’une boussole, et là nous sommes déboussolés au profit d’une minorité. Je suis grand-mère, et je me suis levée pour mes enfants et mes petits-enfants. Je me suis levée pour dire qu’un enfant c’est précieux, c’est sérieux, c’est un sujet à part entière. Il faut l’accueillir, l’aimer, l’éduquer et le respecter. Un enfant a besoin de son papa et de sa maman. Il a besoin d’un père et d’une mère. Il n’a pas besoin de papa1 et papa2, ou de maman1 et de maman2. »

Jeanne est posée, mais dans son regard on sent à la fois la conviction et la crainte : et si au moment où la crise économique nous frappe de plein fouet, nous avions aussi une crise de civilisation?

Une manifestation digne et moderne

Alors que de plus en plus de monde participe à cette manifestation les organisateurs alternent à la sono des discours, des slogans, des refrains « Mamma Mia », « Adam »

Les passants s’arrêtent, il n’y a pas d’hostilité. La manifestation est bon-enfant.

Au milieu des manifestants assis un jeu scénique démarre : un oeuf vient d’éclore et un jeune poussin en sort (un jeune homme déguisé en gris avec des ailes verte et rose sur lesquelles sont marquées : papa, maman). Il fend la foule (d’un côté les papas, de l’autre les mamans), titubant, déséquilibré : ce jeune poussin semble apprendre les premiers pas de la vie. Il tombe presque, se redresse aux cris de papa et de maman qui lèvent les bras. Puis, il arrive enfin à se tenir debout, à retrouver l’équilibre.

Tugdual Derville, le Délégué général d’Alliance Vita s’exprime alors au micro et lit son discours, qu’il reprendra à plusieurs reprises pendant ces deux heures de manifestation.

Puis c’est au tour de Tugdual Derville, le délégué général, de prendre la parole :

« Cet enfant portant deux ailes a déjà du mal à trouver son équilibre. De quel droit imposer à l’enfant une fiction, avec les termes mensongers d’homoparentalité et d’homofiliation ?

Nous nous inscrivons tous dans la parité homme-femme qui marque chaque être humain issu d’un homme et d’une femme. C’est la marque propre à notre humanité qui est composée de deux groupes d’égale dignité : les hommes et les femmes. C’est une réalité intangible : chacun est issu d’un homme et d’une femme et chacun a besoin pour trouver son équilibre d’un papa et d’une maman…

Bien sûr, il ne s’agit pas d’exclure ou de stigmatiser les enfants privés de l’un ou de l’autre de leur parent : les enfants orphelins, les familles monoparentales…Au contraire la solidarité nationale doit tout faire pour épauler ces enfants, et tout parent isolé ou en difficulté dans sa tâche.

Mais voilà qu’un projet de loi tend à bouleverser l’équilibre père-mère au sein même du couple de parents, alors que c’est le meilleur cadre offert à l’enfant pour se construire… »

Tugual Derville continue ensuite son discours : il parle des couples homosexuels, des 2 papas et des 2 mamans.

Quels droits pour l’enfant ?

« De quel droit imposerions-nous à l’enfant une sorte de fonction qui lui ferait croire qu’il pourrait être l’enfant de 2 papas ou de 2 mamans. ON NE MENT PAS AUX ENFANTS… »

La manifestation se termine, elle a atteint son objectif : le buzz est en cours !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Prochaines manifestations :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s